Nos Valeurs

Fabrication 100% française

Depuis 1978, SFM conçoit et fabrique 100% de ses collections au sein de son unité de production de Besançon, capitale européenne des micro-techniques (berceau horloger).

Ville de Besançon

Région Franche-Comté
Région Franche-Comté

Une référence sur le marché

Soucieux d’apporter une qualité de fabrication dans un degré d’exigence à l’égale de celles qui nous sollicitent, nous sommes en constante recherche d’amélioration de nos méthodes de production.

Grâce à son savoir-faire remarquable notre manufacture se place comme l’un des partenaires privilégiés des grandes maisons de joaillerie.

Place Vendôme

Une manufacture entièrement intégrée

Premier fabricant français de bijouterie diamant, SFM intègre sur son site, l'ensemble des process alliant le savoir faire de la haute technologie à celui de l'artisanat :

  • Design, Etude et développement sur système CFAO
  • Parc de machines à commande numérique
  • Ateliers de bijouterie, sertissage, polissage, gravure laser

Qui plus, SFM joaillerie - dans son approche industrielle - a toujours été précurseur. Pour preuve, dès 1996, nous avons été la premiére PME française (toute industrie confondue) à piloter des CNC en 5 axes simultanés.

Usine SFM

La technologie dite de l'usinage

SFM fabrique ses bijoux à l’aide de machines à commandes numériques. C’est en effet l’un des rares fabricants au monde à usiner la totalité de ses collections à partir de tubes d’or, de platine ou d’argent. Ce savoir-faire est issu de plus de trente années de recherches et d’innovations. L’usinage confère une qualité de finition et une résistance métallurgique exceptionnelles, bien supérieures à celles obtenues par la fonte du métal (le Casting).

Par ailleurs, cette technologie permet d’offrir un rapport qualité prix très favorable, de par la haute mécanisation du process de production. Notre manufacture est reconnue notamment pour ses performances dans le travail du platine, l’un des métaux les plus exigeants en termes d’usinage.

Machine à commande numérique

Nos engagements

Poinçon Laser : Premier fabricant français à avoir obtenu la délégation du poinçon d’état, SFM est également pionnière dans l'utilisation du laser pour graver les poinçons de garantie et de responsabilité. 
Par ailleurs, pour une parfaite transparence envers nos clients, nos ateliers surpassent la législation qui impose la tête d'aigle sur les bijoux à partir d'un poids de 3 grammes, en apposant le poinçon de garantie à partir de 1 gramme.

Un titrage garanti : Pour assurer à ses clients une conformité constante de la teneur légale en or fin, SFM atteste d’un titrage strictement supérieur aux 750 millièmes requis.

Un poids carat assuré : Toutes les pièces empierrées bénéficient chez SFM d'une assurance "poids carat mini" afin de vous garantir un poids carat total de la pièce supérieur ou égal au poids carat annoncé.

Or blanc palladié : Tous les ouvrages d'or blanc chez SFM sont réalisés à partir d'un alliage contenant 12,5% de palladium, et SFM est en mesure de vous affirmer l'absence totale de nickel.

Travail

Poinçon

Nos politiques et nos actions

Le devoir de Diligence

Politique relative à la chaine d’approvisionnement

Reconnaissant que des risques d’impacts négatifs graves peuvent être associés à l’extraction, au commerce, au traitement et à l’exportation des minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque, et qu’il nous incombe de respecter les droits humains et de ne pas contribuer à des conflits, nous nous engageons à adopter, diffuser largement et incorporer dans les contrats et/ou les accords conclus avec les fournisseurs la politique suivante pour l’approvisionnement responsable en minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque, qui constitue une référence commune pour des pratiques d’approvisionnement adaptées aux zones de conflit et la sensibilisation des fournisseurs aux risques, du point d’extraction jusqu’à l’utilisateur final. Nous nous engageons à nous abstenir de tout acte susceptible de contribuer au financement d’un conflit et à nous conformer aux résolutions applicables des Nations Unies ou, le cas échéant, aux lois nationales mettant en oeuvre ces résolutions.

Concernant les atteintes graves lors de l’extraction, du transport ou du commerce de minerais:

  • 1 - Lors de l’approvisionnement dans des zones de conflit ou à haut risque, nous ne tolérerons, ni profiterons, contribuerons, assisterons ou faciliterons en aucune manière la perpétration par des tiers des actes suivants :
    • toute forme de torture ou de traitement cruel, inhumain et dégradant ;
    • toute forme de travail forcé ou obligatoire désignant tout travail ou service exigé d’un individu sous la menace d’une peine quelconque et pour lequel le dit individu ne s’est pas offert de plein gré ;
    • les pires formes de travail des enfants ;
    • les autres violations flagrantes ainsi que les atteintes aux droits humains telles que les violences sexuelles généralisées ;
    • les crimes de guerre, ou autres violations flagrantes du droit humanitaire international, les crimes contre l’humanité ou le génocide.

Concernant les forces de sécurité publiques ou privées :

  • 2 - Nous suspendrons immédiatement ou cesserons toute relation avec des fournisseurs en amont lorsque nous identifions un risque raisonnable qu’ils s’approvisionnent ou qu’ils soient liés à des tiers commettant des atteintes graves, tels que définies au paragraphe 1.

Concernant le soutien direct ou indirect aux groupes armés non-étatiques :

  • 3 - Nous ne tolérerons aucun soutien direct ou indirect à des groupes armés non-étatiques à l’occasion de l’extraction, du commerce, du traitement ou de l’exportation de minerais. Par « soutien direct ou indirect » à des groupes armés non-étatiques à l’occasion de l’extraction, du transport, du commerce du traitement et de l’exportation de minerais, il faut entendre, notamment, l’approvisionnement en minerais auprès, ou le versement de paiements ou la fourniture d’une assistance logistique ou matérielle à l’intention de groupes armés non-étatiques ou de leurs affiliés qui :
    • contrôlent illégalement les sites miniers ou les itinéraires de transport, les points de commerce des minerais et les acteurs en amont dans la chaîne d’approvisionnement; et/ou
    • taxent illégalement ou extorquent de l’argent ou des minerais aux points d’accès aux sites miniers ou sur les itinéraires de transport ou aux points de commerce des minerais ; et/ou
    • taxent illégalement ou extorquent des intermédiaires, des entreprises exportatrices ou des négociants internationaux.

Concernant la gestion des risques de soutien direct ou indirect à des groupes armés non-étatiques :

  • 4 - Nous suspendrons immédiatement ou cesserons toute relation avec des fournisseurs en amont lorsque nous identifions un risque raisonnable qu’ils s’approvisionnent ou soient liés à des tiers, soutenant directement ou indirectement aux termes du paragraphe 3 des groupes armés non-étatiques.

Concernant les forces de sécurité publiques ou privées :

  • 5 - Nous convenons de supprimer, conformément au paragraphe 8, le soutien direct ou indirect à des forces de sécurité publiques ou privées qui contrôlent illégalement les sites miniers, les itinéraires de transport et les acteurs en amont dans la chaîne d’approvisionnement ; qui taxent illégalement ou extorquent de l’argent ou des minerais aux points d’accès aux sites miniers, le long des itinéraires de transport ou aux points de commerce des minerais ; ou taxent ou extorquent des intermédiaires, des entreprises exportatrices ou des négociants internationaux.
  • 6 - Nous reconnaissons que le rôle des forces de sécurité publiques ou privées sur les sites miniers et/ou dans les zones environnantes et/ou le long des itinéraires de transport doit avoir pour seule finalité de maintenir l’ordre public, de protéger les droits humains, d’assurer la sécurité des travailleurs, des équipements et des installations des mines, et de protéger les sites miniers ou les itinéraires de transport de toute interférence avec l’extraction et le commerce légitimes.
  • 7 - Lorsque nous ou toute entreprise faisant partie de notre chaîne d’approvisionnement passons un contrat avec des forces de sécurité publiques ou privées, nous nous engageons à veiller à ce que ces forces soient engagées conformément aux Principes volontaires sur la sécurité et les droits humains. En particulier, nous soutiendrons ou prendrons les mesures appropriées pour adopter des politiques de sélection afin de veiller à ce que des personnes et des unités des forces de sécurité qui sont connues pour être responsables d’atteintes flagrantes aux droits humains ne soient pas engagées. Nous soutiendrons les efforts ou prendrons des mesures appropriées pour collaborer avec les autorités centrales ou locales, les organisations internationales et les organismes de la société civile afin de contribuer à la recherche de solutions pratiques pour améliorer la transparence, la proportionnalité et le caractère responsable des paiements effectués aux forces de sécurité publiques pour que celles-ci assurent la sécurité.

Concernant la gestion des risques liés aux forces de sécurité publiques ou privées :

  • 8 - Nous concevrons, adopterons et mettrons en oeuvre sans délai un plan de gestion des risques avec les fournisseurs en amont et les autres acteurs afin de prévenir ou d’atténuer le risque de soutien direct ou indirect à des forces de sécurité publiques ou privées, aux termes du paragraphe 5, dès lors que nous identifions qu’un tel risque raisonnable existe. En pareil cas, nous suspendrons ou cesserons toute relation avec un fournisseur en amont après l’échec des tentatives d’atténuation des risques dans un délai de six mois à partir de l’adoption du plan de gestion des risques. Dès lors que nous aurons identifierons un risque raisonnable d’activités incompatibles avec les dispositions du paragraphes 8, nous agirons dans le même sens.

Concernant la corruption et les fausses déclarations d’origine des minerais :

  • 9 - Nous n’offrirons, ni promettrons ni accorderons des pots de vin et nous résisterons aux sollicitations de pots de vin aux fins de cacher ou de masquer l’origine des minerais, de faire de fausses déclarations concernant les taxes, les droits et les redevances versés aux gouvernements pour l’extraction, le commerce, le traitement, le transport et l‘exportation de minerais.

Concernant le blanchiment d’argent

  • 10 - Nous soutiendrons les efforts ou prendrons des mesures pour contribuer à l’élimination du blanchiment d’argent dans les situations où nous identifions un risque raisonnable de blanchiment d’argent résultant ou lié à l’extraction, au commerce, au traitement, au transport ou à l’exportation de minerais provenant de la taxation illégale ou de l’extorsion de minerais aux points d’accès aux sites miniers, le long des itinéraires de transport ou aux points de commerce des minerais.

Concernant la gestion des risques liés à la corruption et aux fausses déclarations sur l’origine des minerais, au blanchiment d’argent et aux paiements de taxes, droits et redevances aux gouvernements

  • 11 - Nous nous engageons à collaborer avec les fournisseurs, les autorités gouvernementales, centrales ou locales, les organisations internationales, la société civile et les tiers concernés, selon les cas, pour améliorer et suivre les performances en vue de réduire au minimum les risques d’impacts négatifs par des dispositions mesurables prises dans des délais raisonnables. Nous suspendrons ou cesserons toute relation avec un fournisseur après l’échec de tentatives d’atténuation des risques.

Politique éthique et sociale

Consultez le document sur notre politique éthique et sociale.

Politique environnementale

Consultez le document sur notre politique environnementale.

Nos labels

Joaillerie de France

Logo Joaillerie de france

Le Label d’origine de fabrication Joaillerie de France a été créé par l’Union Française BJOP pour promouvoir partout dans le monde l’ensemble des savoir-faire français en matière de fabrication bijoutière et joaillière.
Il a pour objet de certifier que les produits qui portent le poinçon, ont été réalisés en France dans le respect des dispositifs d’ordre juridique, social, éthique et environnemental encadrant les activités des entreprises du secteur sur le territoire national, ainsi que dans le respect des règles de l’art.

Le label atteste que les produits ont été fabriqués, montés, sertis et polis en France.


Responsible Jewellery Council

Logo RJC

Le Responsible Jewellery Council (RJC) est une organisation à but non lucratif fondée en 2005.

Sa mission : promouvoir les pratiques responsables au niveau environnemental et social et le respect des droits humains dans l’ensemble de la filière de l’or et du diamant, de la mine à la vitrine.

Le Code des Pratiques du RJC définit les règles de déontologie (éthique des affaires), de respect des droits de l'homme, de performance sociale et environnementale auxquelles les Membres du RJC doivent se conformer pour pouvoir être certifiés.

SFM est membre RJC depuis février 2013.